• ...je me suis amusé en concoctant ce petit montage, avec un film connu pour avoir servi à bon nombre de parodies...


    1 commentaire
  • Je me suis amusé dernièrement à faire des montages vidéo avec Moviemaker, de Windows. Ma cible a été l'émission de télé-réalité "Loft Story", où des "bozéjeunes" se débattent comme dans un aquarium, afin d'évincer les faux-amis avec lesquels ils doivent vivrent pendant quelques temps, dans un immense studio aménagé comme un loft. L'extrait que j'ai trouvé, parmi les nombreux autres parties éparses de l'émission disponibles sur Youtube, elle aurait pu être la caricature de l'émission si il ne s'agissait pas du portrait d'un des Lofteurs de la saison précédente, un dénommé Jason. Je me suis senti méchant et j'ai ajouté quelques remarques de mon cru...

     

     

    Je continue mon blogue...

     

    Les idées ne manquent pas pour écrire, mais le syndrôme de la page blanche demeure bien présent. Je vais essayer de palier à cela en émettant mes idées de façon sporadiques...

     

     

    À+!


    1 commentaire
  • Bon bon, je l'admet, j'ai été paresseux... pourtant, les sujets de discussions n'ont pas manqué, houlala... mais ce soir, je ne sais pas trop, je me sens encore flemmard.

    J'ai reçu ce vidéo, de Max Blumenthal, un courageux activiste qui va faire son tour chez les ultraconservateurs de son pays, les États-Unis. Cette fois-ci, il nous présente un chanteur de hip-hop dont l'influence provient des "shock jocks" tels que Michael Savage, le genre d'individu similaire à Jeff Fillion dans ses pires moments de délires fascisants. Hi-Caliber (Gros calibre... ça se passe de commentaire) en a long à dire à propos de l'arrivée de l'administration Obama, maintenant que celle-ci est à l'oeuvre. C'est sidérant. Vous remarquerez également ce type d'assemblée (Conservative Political Action Comitee) où ce risque Blumenthal... c'est pire que les caricatures!



    votre commentaire
  • J'ai été très satisfait de la décision de la fameuse Commission des champs de Bataille (organisme fédéral quelque peu étonnant, mais bon...) de laisser tomber ces idées saugrenues de « célébrer » la défaite de <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Nouvelle-France">la Nouvelle-France</st1:PersonName> par une reconstitution de la bataille des Plaines d'Abraham et un bal masqué... Même si le monsieur Juneau, un haut-fonctionnaire ayant clairement le mandat de promouvoir le fédéralisme canadien à Québec, a tenté de dépeindre largement les militants souverainistes opposés à ces projets d'extrémistes et de violents, je demeure convaincu que ce projet n'avait pas de raison d'être que politique et les opposants avaient le devoir de manifester leur désapprobation. Par le fait même, les journaux de Gesca et du Canada anglais ne pouvaient laisser passer une occasion comme celle-là pour casser du sucre sur le dos du mouvement souverainiste. Il y a des réflexes qui demeurent longtemps... on en a l'habitude.

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Mais parlant de violence, voici un petit vidéo qui démontre une évidence. Oui, il existe des excités chez les souverainistes, mais aussi chez les fédéralistes... et ils sont pittoresques! J'ignore en quoi ce monsieur Pierre Roy, ardent fédéraliste de la région de Québec, représente son option politique, s'il est à la tête d'une organisation... mais il semblerait qu'il a une façon bien à lui de considérer le droit des citoyens à défendre leurs opinions...

     

    Pour en savoir plus long sur cet événement... cliquer ici.


    votre commentaire
  • Ça n'aidera pas à améliorer la perception qu'ont les électeurs envers le gouvernement Charest. Ce matin, le quotidien Le Devoir a publié cette caricature de Garnotte:

     

     

    Or, le même journal a publié cette caricature de Garnotte le 13 avril 2005...

     

    Je ne blâmerai surtout pas Garnotte de se répéter, j'aime beaucoup ses dessins et son humour, depuis les années où on pouvait apprécier ses œuvres dans la défunte revue CROC. Ceci dit, il en reste pas moins que ce gouvernement risque de s'ennuyer, cette année... même en étant seul au gouvernail, comme son chef se plaisait à le répéter, lors des dernières élections.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires