• L'art de perdre les pédales.

    J'ai été très satisfait de la décision de la fameuse Commission des champs de Bataille (organisme fédéral quelque peu étonnant, mais bon...) de laisser tomber ces idées saugrenues de « célébrer » la défaite de <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Nouvelle-France">la Nouvelle-France</st1:PersonName> par une reconstitution de la bataille des Plaines d'Abraham et un bal masqué... Même si le monsieur Juneau, un haut-fonctionnaire ayant clairement le mandat de promouvoir le fédéralisme canadien à Québec, a tenté de dépeindre largement les militants souverainistes opposés à ces projets d'extrémistes et de violents, je demeure convaincu que ce projet n'avait pas de raison d'être que politique et les opposants avaient le devoir de manifester leur désapprobation. Par le fait même, les journaux de Gesca et du Canada anglais ne pouvaient laisser passer une occasion comme celle-là pour casser du sucre sur le dos du mouvement souverainiste. Il y a des réflexes qui demeurent longtemps... on en a l'habitude.

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Mais parlant de violence, voici un petit vidéo qui démontre une évidence. Oui, il existe des excités chez les souverainistes, mais aussi chez les fédéralistes... et ils sont pittoresques! J'ignore en quoi ce monsieur Pierre Roy, ardent fédéraliste de la région de Québec, représente son option politique, s'il est à la tête d'une organisation... mais il semblerait qu'il a une façon bien à lui de considérer le droit des citoyens à défendre leurs opinions...

     

    Pour en savoir plus long sur cet événement... cliquer ici.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :