• Il s'en va, enfin!

    C'est sa dernière journée à la Maison-Blanche. Pendant qu'il fait le tour des employés, à moins que ce ne soit de ses appartements privés, il se dit qu'il a sûrement bien fait, comme il l'a fait durant son discours l'autre jour, son dernier à ses chers concitoyens. Dehors, on fait déjà la fête à son successeur, une fête avec pas mal plus d'enthousiasme que lors de son assermentation, sous la pluie et les injures en 2001. Il croyait avoir rétabli la confiance, dans ce qu'il est apparu l'événement de sa présidence, le 11-Septembre. 90% d'appui, c'est pas demain la veille que ça va être battu, comme record! Après, ça s'est gâté...

     

    Il a prévu d'appeler tout le monde, les autres qui vont le couillonner après son départ, les Sarkozy, Brown, Merkel et ce clown de Berlusconi, les faux-culs qui l'ont suivi pour mieux reculer ensuite... il s'est gardé un peu plus de temps avec Poutine, le vrai boss en Russie, il a plus de chose à dire que son Medvedev. Idem pour Stephen, ah Stephen le Canuck! Ça au moins, il pourra toujours compter sur lui, pour garder un bon souvenir de sa présidence, tant qu'il restera bien en place... on ne le sait plus, avec ces Canadiens, voilà qu'ils se votent des gouvernements minoritaires à répétition, les voilà aussi mal loti avec leur constitution que les Israéliens.

     

    Ça l'emmerde au plus haut point, ces festivités. On dirait que l'on ne va pas seulement fêter l'accession du premier Noir à  la Maison-Blanche, mais bien son départ à lui! Tien, le soir que le Obama s'est fait élire, il y en a même qui se sont réjouit non seulement devant la Maison, mais même à l'intérieur. Il fallait les voir, ces hypocrites d'employés dans les couloirs, essayer de cacher leur envie de rire sans y parvenir... Aussi bien partir aussitôt l'assermentation à Crawford et se faire oublier un peu quelques, peut-être qu'on va garder un meilleur souvenir finalement, lorsque le Obama sera vraiment dans la merde avec ce qu'il laisse, l'Irak, la crise financière, l'Afghanistan qui s'agite encore... et les quelques petites lois que les démocrates vont découvrir, quand ils voudront appliquer « leurs » changements... hé hé hé, les boys au Congrès ont bien travaillé, à ce qu'il paraît, ça va lui rabattre le caquet, à Hussein Obama, il pourra toujours lui mettre ça sur le dos, pendant ce temps là il va être au frais, les amis de papa vont bien lui renvoyer l'ascenseur...

     

    Pendant qu'il s'en va...

     

    Un des problèmes que le 44e président des Etats-Unis va devoir affronter, c'est la sortie du dilemme irakien. Hier soir, j'ai regardé cet excellent documentaire, « No End in Sight », réalisé à la fin de 2007. Il n'a pas perdu un centième de sa pertinence ni de son actualité. Si vous voulez avoir un bilan très complet du désastre irakien, surtout de la façon dont ce fiasco a été mené, vous allez être servi...

     

     

    Cradle of Filth...

     

    Un petit mot pour dire que oui, j'y étais samedi soir dernier. On a eu une excellente soirée avec la bande de Dani Filth, Satyricon et Septic Flesh...  voilà d'ailleurs quelques photos que j'ai pris de l'événement, au Métropolis comme d'habitude, avec mon avantage social en prime... ça ne m'a rien coûté pour entrer, yééé!

     

     

     

     

     

    Satyr, de Satyricon

    Des spectateurs satisfaits!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :