• En attendant d’aller voir Rancid...

    Les shows défilent, ces temps-ci. Outre ceux des Francofolies dont les artistes me plaisent bien (Anonymus, Tiken Jah Fakoly, Mononc' Serge), j'ai eu l'opportunité d'aller voir ceux de Reanimator, un excellent groupe thrash de L'Assomption, venu jouer aux Katacombes avec Aggressor, de l'Ontario. Dimanche, c'étais le passage de Testament, dont le dernier (et excellent) album m'a été offert en cadeau d'anniversaire (Merci Pascal et Marie). Le show a eu lieu dans un endroit peu familier de nous tous, métalleux de Montréal, soit l'Olympia. Le son n'a pas toujours été à la hauteur mais bon, l'essentiel est que nous avons bien apprécié la performance du groupe en vedette, de même que Cryptopsy, dont je n'avais pas vu sur scène depuis bien longtemps. Ce soir, c'est au tour de Rancid, avec un autre groupe dont la dernière fois que je l'ai vu remonte à...1991. Rien pour me rajeunir, évidemment.

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    En attendant, j'écris ces mots rapidement au boulot. Les Francofolies sont terminées, les bilans déposés, il ne me reste plus qu'à attendre le retour de la marchandise. Il se trouve que les employés des deux festivals de l'été montréalais utilisaient du matériel dont je vais sûrement récupérer. Le gag, c'est que mon local est déjà assez rempli comme ça... suite aux réaménagements des étages, j'ai obtenu une quantité très appréciable de cahiers à anneaux et de classeurs à courrier, sans oublier des trucs passablement inutiles qui m'ont été légués, en attendant de savoir quoi en faire.

     

    Rancid

     

    Sick Of It All

     

    Encore un mot sur les jeunes libéraux...

    <o:p> </o:p>

    L'hypothèse d'un montage médiatique, entre le Premier ministre Charest et la Commission Jeunesse de son parti, semble faire du chemin. Ceux qui l'ont souligné sur ce blogue hier peuvent se réjouir, vous avez été perspicaces, même si on ne vous fera pas l'honneur de vous donner raison dans les médias. En effet, cette prise de position résolument antisyndicale de la part d'une instance liée à un parti politique, plus ou moins représentative du parti lui-même auquel M. Charest n'a pas semblé faire grand cas me semble un peu louche. C'est comme si le gouvernement actuel, une fois trouvée la longueur d'onde compatible avec les citoyens, tien mordicus à le maintenir. Ce rejet des résolutions néolibérales, issues des élucubrations de futurs lèches-bottes du capital devient ainsi le symbole de cette garantie du gouvernement. Le recentrage s'est tellement bien fait que c'en était presque touchant.

    <o:p> </o:p>

    Même si jamais, je ne voterais pour ce parti, je ne peux que saluer la rupture très ostensible du gouvernement avec ces positions imbéciles. Qu'il laisse donc le champ libre dans cette matière à l'autre parti discrédité, l'Union nationale créditiste (ADQ)...

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :